RÉGÉNÉRATION DES TISSUS DURS

FAVORISER LA RÉGÉNÉRATION

Chez REGEDENT, nous nous efforçons de tirer parti de la régénération des tissus durs en remplaçant les échafaudages artificiels par des cellules osseuses autogènes, tout en assurant un volume osseux stable et en réduisant le nombre d'interventions chirurgicales. En fin de compte, les patients bénéficient d'une meilleure prévisibilité du traitement, associée à des résultats performants à long terme.

Qu'est-ce que la régénération des tissus durs ?

La perte osseuse est une caractéristique importante de la dentisterie. En parodontologie, par exemple, les agents pathogènes, les facteurs génétiques et les problèmes environnementaux, comme le tabac, peuvent entraîner une perte osseuse. Cela peut entraîner le déplacement des dents, leur dislocation et, finalement, leur perte [1,2].

En implantologie, l'utilisation d'implants dentaires présente des avantages notables pour les patients. Cependant, elle présente certains risques dus à l'utilisation de matériaux inertes en contact direct avec l'os et à l'absence de ligament parodontal (LPD). Le LPD sert notamment de tampon pour répartir les forces de mastication et, lorsqu'il est absent, il peut entraîner une résorption de l'os de la mâchoire [3,4].

Diverses techniques sont utilisées pour améliorer le processus d'ostéogenèse, comme la greffe osseuse [5], les échafaudages [6], les cellules souches [7] et les facteurs de croissance. La greffe osseuse permet de combler les lacunes physiques créées par l'os manquant ou endommagé, d'assurer la stabilité structurelle et de stimuler la croissance du tissu osseux [8]. Les greffes osseuses sont divisées en quatre groupes [9, 10]. Tout d'abord, l'os autogène est considéré comme l'"étalon-or" du remplacement osseux [11], car il est utilisé avec un traitement minimal et constitue le matériau de substitution osseuse le plus efficace et le plus rapide à guérir [8]. Les applications cliniques ont montré que l'on obtient un nouvel os et de nouvelles attaches de tissu conjonctif parodontal [12].

Deuxièmement, les banques de tissus fournissent différents types de greffons osseux allogéniques [13]. On sait qu'elles ne sont pas aussi efficaces que les autogreffes en raison des traitements chimiques intensifs nécessaires pour prévenir une éventuelle infectiosité, qui perturbent la structure hiérarchique de l'os et éliminent une quantité importante de facteurs de croissance nécessaires à une régénération osseuse efficace [8].

Troisièmement, les xénogreffes présentent des avantages distincts. Elles sont produites en masse à des coûts de traitement abordables. Cependant, comme elles proviennent de tissus osseux d'autres espèces, leurs caractéristiques ostéologiques natives sont différentes de celles des tissus osseux humains. Pourtant, parmi les xénogreffes, certaines, comme les substituts d'origine porcine, favorisent la régénération osseuse grâce à leurs caractéristiques physico-chimiques et à leur structure semblable à celle de l'os humain [8, 14, 15]. En outre, l'os porcin présente un risque relativement faible de zoonose [16].

Enfin, les greffons synthétiques, comme l'hydroxyapatite, sont utilisés pour leur ostéoconduction, leur dureté et leur acceptabilité par l'os. Certains greffons osseux synthétiques sont constitués de carbonate de calcium, dont l'utilisation commence à diminuer car il est complètement résorbable en peu de temps et facilite la rupture de l'os. Cette dernière catégorie de matériau de greffe fait de plus en plus l'objet de recherches car elle présente des avantages intéressants que les xénogreffes n'ont pas.

Dix signes d'une régénération réussie des tissus durs

  1. Manipulation simple du substitut osseux et de la membrane pour un protocole de traitement efficace et prévisible.
  2. Utilisation d'un matériau biocompatible
  3. Stabilisation rapide du caillot sanguin
  4. Angiogenèse rapide
  5. Minimiser le processus inflammatoire (douleur, inconfort, enflement)
  6. Cicatrisation sans incident
  7. Densité osseuse prévisible
  8. Volume stable pour une mise en place prévisible des implants
  9. Matériau résorbable pour éviter d'autres interventions chirurgicales et pour être remplacé par des cellules autogènes.
  10. Satisfaction des patients et des praticiens

Notre solution pour la régénération des tissus durs

Hyadent BG, Smartbraneet Smartgraft sont conçus pour favoriser la régénération des tissus durs tout en étant encore plus conviviaux ensemble.

os collant avec Smartgraft et Hyadent BG pour la régénération des tissus durs.

Le gel combiné au substitut osseux poreux forme un mastic collant en ~3 minutes, et la résistance à la traction du membrane maintient bien le site augmenté tout en s'adaptant facilement à la surface de l'os, mais sans coller. [20] L'acide hyaluronique présent dans le site augmenté semble accélérer la formation osseuse grâce à ses propriétés migratoires et prolifératives. [21-24]

L'acide hyaluronique Hyadent BG attire le sang et stabilise le caillot sanguin.

Le portefeuille de Regedent favorise la régénération des tissus durs. Hyadent BG et Smartbrane contribuent à la stabilisation du caillot sanguin [25-26]. L'acide hyaluronique chirurgical attire les facteurs de croissance naturellement présents dans le sang et favorise la vascularisation en s'appuyant, par exemple, sur des substituts osseux porcins poreux [27-29].

L'adhérence et la prolifération des cellules osseuses sont alors facilitées par les surfaces rugueuses de la membrane porcine et du substitut osseux [26, 28-31]. Dans le même temps, l'acide hyaluronique réticulé à haute masse molaire améliore la prolifération cellulaire globale [32-35]. Hyadent BG et Smartgraft contribuent alors à accélérer la guérison osseuse tout en présentant un remodelage équilibré du volume osseux [26, 36-41].

l'acide hyaluronique ralentit la résorption du collagène membrane

Pendant le processus de guérison osseuse, l'os collant fabriqué à partir de Hyadent BG et Smartgraft bénéficie de son bouclier bactériostatique naturel [42]. Le collagène résistant membrane maintient le site greffé pendant le processus de guérison. Sa fonction de maintien est même prolongée par le ralentissement de la collagénase grâce à l'enrobage préalable du membrane avec Hyadent BG [43].

En reconstruisant non seulement l'aspect esthétique mais aussi la structure fonctionnelle autour de la dent/implant, Hyadent BG est considéré comme régénérant plutôt que réparant [44-47].

Les propriétés de cicatrisation de la gamme Regedent sont détaillées dans le document suivant régénération des tissus mous.

Défaut infra-osseux

Défauts infraboniaux étendus par le professeur Andrea Pilloni avec régénération des tissus durs.

GBR avant la pose de l'implant

Augmentation osseuse guidée de la crête édentée de la mandibule distale par le professeur Darko Božić avec régénération des tissus durs.

Effaceur de biofilm contre les maladies péri-implantaires / parodontales

Régénération dentaire pour les tissus mous et durs

Membrane barrière résorbable

Substitut osseux pour un remodelage stable en volume

Bannière CLEAN&SEAL

Traitement efficace des maladies péri-implantaires / parodontales

Littérature

  1. Hernández-Monjaraz B, Santiago-Osorio E, Monroy-García A, Ledesma-Martínez E, Mendoza-Núñez VM. Mesenchymal Stem Cells of Dental Origin for Inducing Tissue Regeneration in Periodontitis: A Mini-Review. Int J Mol Sci. 2018 Mar 22;19(4):944. doi: 10.3390/ijms19040944. PMID: 29565801; PMCID: PMC5979585. 
  2. Pihlstrom BL, Michalowicz BS, Johnson NW. Periodontal diseases. Lancet. 2005 Nov 19;366(9499):1809-20. doi: 10.1016/S0140-6736(05)67728-8. PMID: 16298220.
  3. Hasan I, Heinemann F, Bourauel C. The relationship of bone resorption around dental implants to abutment design : a preliminary 1-year clinical study. Int J Prosthodont. 2011;24(5):457-9.
  4. Maiorana C, Sigurta D, Mirandola A, Garlini G, Santoro F. Bone resorption around dental implants placed in grafted sinuses: clinical and radiologic follow-up after up to 4 years. Int J Oral Maxillofac Implants. 2005;20(2):261–6.
  5. Anushi, M.; Suresh, K. Periodontal bone regeneration in intrabony defects using osteoconductive bone graft versus combination of osteoconductive and osteostimulative bone graft: A comparative study. Dent. Res. J. 2015, 12, 25–30.
  6. Zhou, M.; Geng, Y.-M.; Li, S.-Y.; Yang, X.-B.; Che, Y.-J.; Pathak, J.L.; Wu, G. Nanocrystalline hydroxyapatite-based scaffold adsorbs and gives sustained release of osteoinductive growth factor and facilitates bone regeneration in mice ectopic model. J. Nanomater. 2019, 2019, 10.
  7. Chen, M.; Xu, Y.; Zhang, T.; Ma, Y.; Liu, J.; Yuan, B.; Chen, X.; Zhou, P.; Zhao, X.; Pang, F. Mesenchymal stem cell sheets: A new cell-based strategy for bone repair and regeneration. Biotechnol. Lett. 2019, 41, 305–318.
  8. Lee JH, Yi GS, Lee JW, Kim DJ. Physicochemical characterization of porcine bone-derived grafting material and comparison with bovine xenografts for dental applications. J Periodontal Implant Sci. 2017 Dec;47(6):388-401 https://doi.org/10.5051/jpis.2017.47.6.388
  9. Ivanovski, S.; Vaquette, C.; Gronthos, S.; Hutmacher, D.; Bartold, P. Multiphasic scaffolds for periodontal tissue engineering. J. Dent. Res. 2014, 93, 1212–1221,21
  10. Park CH, Kim KH, Lee YM, Seol YJ. Advanced Engineering Strategies for Periodontal Complex Regeneration. Materials (Basel). 2016 Jan 18;9(1):57. doi: 10.3390/ma9010057. PMID: 28787856; PMCID: PMC5456552.
  11. Sakkas A, Wilde F, Heufelder M, Winter K, Schramm A. Autogenous bone grafts in oral implantology-is it still a “gold standard”? A consecutive review of 279 patients with 456 clinical procedures. Int J Implant Dent. 2017 Dec;3(1):23. doi: 10.1186/s40729-017-0084-4. Epub 2017 Jun 1. PMID: 28573552; PMCID: PMC5453915.
  12. Reynolds MA, Aichelmann-Reidy ME, Branch-Mays GL. Regeneration of periodontal tissue: bone replacement grafts. Dent Clin North Am. 2010 Jan;54(1):55-71. doi: 10.1016/j.cden.2009.09.003. PMID: 20103472.
  13. Keith, J.D., Jr.; Petrungaro, P.; Leonetti, J.A.; Elwell, C.W., Jr.; Zeren, K.J.; Caputo, C.; Nikitakis, N.G.;Schöpf, C.;Warner, M.M. Clinical and histologic evaluation of a mineralized block allograft: Results from the developmental period (2001–2004). Int. J. Periodont. Restor. Dent. 2006, 26, 320–327.
  14. Hölzer A, Pietschmann MF, Rösl C, Hentschel M, Betz O, Matsuura M, Jansson V, Müller PE. The interrelation of trabecular microstructural parameters of the greater tubercle measured for different species. J Orthop Res. 2012 Mar;30(3):429-34. doi: 10.1002/jor.21525. Epub 2011 Aug 10. PMID: 21834128.
  15. Lorenzen E, Follmann F, Jungersen G, Agerholm JS. A review of the human vs. porcine female genital tract and associated immune system in the perspective of using minipigs as a model of human genital Chlamydia infection. Vet Res. 2015 Sep 28;46:116. doi: 10.1186/s13567-015-0241-9. PMID: 26411309; PMCID: PMC4586017.
  16. Salamanca E, Lee WF, Lin CY, Huang HM, Lin CT, Feng SW, et al. A novel porcine graft for regeneration of bone defects. Materials (Basel) 2015;8:2523-36.
  17. Salamanca E, Lee WF, Lin CY, Huang HM, Lin CT, Feng SW, et al. A novel porcine graft for regeneration of bone defects. Materials (Basel) 2015;8:2523-36.
  18. Ramírez-Fernández M, Calvo-Guirado JL, Delgado-Ruiz RA, Maté-Sánchez Del Val JE, Vicente-Ortega V, Meseguer-Olmos L. Bone response to hydroxyapatites with open porosity of animal origin (porcine [OsteoBiol mp3] and bovine [Endobon]): a radiological and histomorphometric study. Clin Oral Implants Res. 2011 Jul;22(7):767-773. doi: 10.1111/j.1600-0501.2010.02058.x. Epub 2011 Jan 18. Retraction in: Clin Oral Implants Res. 2018 Jun;29(6):666. PMID: 21244497.
  19. Go A, Kim SE, Shim KM, Lee SM, Choi SH, Son JS, Kang SS. Osteogenic effect of low-temperature-heated porcine bone particles in a rat calvarial defect model. J Biomed Mater Res A. 2014 Oct;102(10):3609-17. doi: 10.1002/jbm.a.35022. Epub 2013 Nov 18. PMID: 24248774.].
  20. Résultats des tests internes, données dans le dossier.
  21. Stiller M. et al. ‘Performance of β-tricalcium phosphate granules and putty, bone grafting materials after bilateral sinus floor augmentation in humans’ Biomaterials 2014;35(10):3154-3163.
  22. Mendes RM et al. ‘Sodium hyaluronate accelerates the healing process in tooth sockets of rat’Arch Oral Biol 2008; 53:1155–1162
  23. Asparuhova M, Kiryak D, Eliezer M, Mihov D, Sculean A. ‘Activity of two hyaluronan preparations on primary human oral fibroblasts’. J Periodontal Res 2018 Sep 27. Epub 2018 Sep 27
  24. Elkarargy A. Alveolar Sockets Preservation Using Hydroxyapatite / Beta tricalcium Phosphate with Hyaluronic Acid (Histomorphometric study). J Am Sci 2013; 9(1): 556-563]. (ISSN: 1545-1003). http://www.jofamericanscience.org. 78
  25. King SR, Hickerson WL, Proctor KG. Beneficial actions of exogenous hyaluronic acid on healing. Surgery 1991;109(1):76-84
  26. Brett D. A Review of Collagen and Collagen-based Wound Dressings. Wounds 2008;20(12).
  27. King, S.R., Hickerson, W.L. and Proctor, K.G. (1991) Beneficial Actions of Exogenous Hyaluronic Acid on Wound Healing. Surgery, 109, 76-86.
  28. Deligianni DD, Katsala ND, Koutsoukos PG, Missirlis YF, Effect of Surface Roughness of Hydroxyapatite on Human Bone Marrow Cell Adhesion, Proliferation, Differentiation and Detachment Strength. Elsevier Biomaterials 22 (2001) 87–96 2.
  29. Shu-Thung L et al. (2014) Isolation and Characterization of a Porous Carbonate Apatite From Porcine Cancellous Bone. Science, Technology, Innovation, Aug: 1-13 Brett D. A Review of Collagen and Collagen-based Wound Dressings. Wounds 2008;20(12)
  30. Nichols A, Burns DC, Christopher R. Studies on the Sterilization of Human Bone and Tendon Muscoskeletal Allograft Tissue Using Supercritical Carbon Dioxide. Journal of Orthopaedics 2009.
  31. Sawada K, Terada D, Yamaoka T, Kitamura S, Fujisato T. Cell removal with supercritical carbon dioxide for acellular artificial tissue. J Chemical Technol Biotechnol 2008;83(6):943–949.
  32. Fawzy ES. et al. Local application of hyaluronan gel in conjunction with periodontal surgery: a randomized controlled trial.Clin Oral Invest 2012;16:1229-1236
  33. Briguglio, F. et al. Treatment of infrabony periodontal defects using a resorbable biopolymer of hyaluronic acid:A randomized clinical trial. Quintessence Int2013;44:231-240
  34. Kessiena L. Aya et al. ‘Hyaluronan in wound healing: Rediscovering a major player.’ Wound Rep Reg 2014;22:579-593.Dental Journal. (2017) Vol.42:104-11. 
  35. Sasaki T, Watanabe C, Stimulation of Osteoinduction in Bone Wound Healing by High-Molecular Hyaluronic Acid. Bone. Vol. 16. No.1 January 1995:9-15
  36. Ghada Bassiouny A. ‘Bioinspired Approach for Dental Implant Fuctionalization: An Experimental Study Evaluating the Effect of Hyaluronate as Bioactive Implant Coating.’ J Am Sci 2013;9(11):187-192]. (ISSN: 1545-1003). http://www.jofamericanscience.org. 25 
  37. Shamma MM, Ayad SS, El-dibany RM, Nagui DA ‘Evaluation of the effect of hyaluronic acid mixed with biphasic calcium phosphate on bone healing around dental implants’ Alexandria Dental Journal. (2017) Vol.42 Pages:104-11 
  38. Kim JJ, Song HY, Ben Amara H, Kyung-Rim K, Koo KT. Hyaluronic Acid Improves Bone Formation in Extraction Sockets With Chronic Pathology: A Pilot Study in Dogs. J Periodontol. 2016;87(7):790-795. doi:10.1902/jop.2016.150707 
  39. Bracey DN, Seyler TM, Jinnah AH, Lively MO, Willey JS, Smith TL, et al. A decellularized porcine xenograft-derived bone scaffold for clinical use as a bone graft substitute: a critical evaluation of processing and structure. J Funct Biomater. 2018;9(3):45.https://doi.org/10.3390/jfb9030045 
  40. Renzo et al.: Tissue Dimensional Changes Following Alveolar Ridge Preservation with Different Xenografts Associated with a Collagen Membrane. Results at the 4-Month Re-Entry Surgery. Int Arch Oral Maxillofac Surg, 2017, 1:003 12.
  41. Guarnieri R, Di Nardo D, Di Giorgio G, Miccoli G, Testarelli L. Effectiveness of Xenograft and Porcine-Derived Resorbable Membrane in Augmentation of Posterior Extraction Sockets with a Severe Wall Defect. A Radiographic/Tomographic Evaluation. J Oral Maxillofac Res. 2019 Mar 31;10(1):e3. doi: 10.5037/jomr.2019.10103. PMID: 31086644; PMCID: PMC6498814
  42. Pirnazar P. et al. ’Bacteriostatic effects of hyaluronic acid.’ Journal of Periodontology 1999;70:370-374
  43. Eliezer M, Sculean A, Miron RJ, et al. ‘Hyaluronic acid slows down collagen membrane degradation in uncontrolled diabetic rats.’ J Periodontal Res. 2019;00:1–9. https ://doi.org/10.1111/jre.12665
  44. Longaker T et al. ‘Studies in Fetal Wound Healing: V. A prolonged presence of hyaluronic acid characterizes fetal wound healing.’ Ann. Surg. 1991; April:292–296. 
  45. Mast BA et al. ‘Hyaluronic Acid Modulates Proliferation, Collagen and Protein Synthesis of Cultured Fetal Fibroblast.’ Matrix,1993;13:441–446. 
  46. Asparuhova MB et al.. ‘Activity of two hyaluronan preparations on primary human oral fi broblasts.’ J Periodont Res.2018;00:1–13.
  47. Salbach J et al. ‘Regenerative potential of glycosaminoglycans for skin and bone.’ J Mol Med 2012;90:625–635.