Table des matières

  1. Qu'est-ce que l'acide hyaluronique réticulé (xHyA) ?
  2. Quelles sont les différences entre les acides hyaluroniques utilisés pour les traitements dentaires?
  3. Pourquoi l'acide hyaluronique (AH) est-il important pour la cicatrisation des plaies buccales ?
  4. Comment l'acide hyaluronique est-il apparu en dentisterie ?
  5. Pourquoi l'acide hyaluronique est-il utilisé en parodontologie ?
  6. Pourquoi l'acide hyaluronique est-il utilisé en ROG et en chirurgie dentaire ?
  7. Quels sont les avantages de la combinaison de l'acide hyaluronique natif et de l'acide hyaluronique réticulé en chirurgie dentaire ?
  8. Conclusion : Les raisons d'utiliser l'acide hyaluronique réticulé dans les traitements dentaires
  9. Références

Qu'est-ce que l'acide hyaluronique réticulé (xHyA) ?

L'acide hyaluronique, également connu sous le nom de hyaluronan, abrégé en AH ou AHy, qui est utilisé pour les traitements dentaires ainsi que dans d'autres applications médicales et cosmétiques, est un glycosaminoglycane naturel non sulfaté. Il a été isolé pour la première fois dans l'humeur vitrée de l'œil par Meyer et Palmer en 1934.1 L'acide hyaluronique réticulé (xAH) est un processus de formation de liens reliant des molécules d'acide hyaluronique linéaire/natif ; voir ci-dessous pour plus de détails sur ses propriétés et ses applications.

Hyaluronan (acide hyaluronique, hyaluronate) molécule de glycosaminoglycane

Fonction physiologique de l'acide hyaluronique

L'acide hyaluronique possède d'importantes propriétés hygroscopiques, rhéologiques et viscoélastiques, ce qui lui confère de nombreuses fonctions physiologiques et structurelles. Outre son rôle bien connu de lubrifiant dans les articulations, il joue un rôle important dans les processus fondamentaux de régénération tels que la cicatrisation des plaies et l'embryogenèse. L'AH est particulièrement important dans les cas de renouvellement et de réparation rapides des tissus.

L'AH participe au maintien de la résilience et de l'hydratation des tissus de la matrice extracellulaire (MEC) et est largement distribué dans l'organisme, la peau en contenant environ la moitié. Dans les tissus parodontaux, l'AH se trouve en plus grande quantité dans la gencive et le ligament alvéolaire.2,3.

Ses effets biologiques sont étroitement liés à sa forme (chaîne moléculaire complète ou fragments) et à son poids moléculaire. Sous sa forme complète, l'AH possède des propriétés hydrophiles et hydrophobes : il peut capturer ou libérer des molécules de l'environnement (eau, ions, facteurs de croissance). L'AH d'un poids moléculaire compris entre 0,4 et 4 kDa agit comme un inducteur d'inflammation, tandis que l'AH d'un poids moléculaire compris entre 20 et 200 kDa participe à des mécanismes biologiques importants tels que l'embryogenèse et la cicatrisation des plaies. L'AH d'un poids moléculaire supérieur à 500 kDa joue un rôle anti-angiogénique et de remplissage.4 En l'absence de tout phénotype de plaie ou de cicatrisation, l'AH est présent sous forme de longues chaînes de poids moléculaire élevé, contribuant au fonctionnement harmonieux de la matrice extracellulaire. Il joue un rôle structurel, régule l'hydratation et la plasticité des tissus, contrôle les interactions cellule-cellule et possède des propriétés anti-inflammatoires. En tant que composant essentiel de la matrice extracellulaire, l'AH joue également un rôle central dans le processus de cicatrisation des plaies.5 

Quelles sont les différences entre les acides hyaluroniques utilisés pour les traitements dentaires?

L'acide hyaluronique n'est pas une molécule unique, mais une famille de molécules aux caractéristiques différentes. Les différences sont nombreuses et peuvent conduire à des effets variés. Voici quelques caractéristiques clés :

Faible poids moléculaire ou poids moléculaire élevé

Les fonctions physiologiques de l'AH dépendent de son poids moléculaire (PM), qui est déterminé par la longueur de la chaîne d'AH. L'acide hyaluronique de haute masse moléculaire (longue chaîne) est généralement impliqué dans la modulation de la réponse immunitaire grâce à ses propriétés immunosuppressives, antiangiogéniques et anti-inflammatoires.

L'AH de faible poids moléculaire (chaîne courte) est important pour la cicatrisation des plaies et des tissus car il présente des propriétés angiogéniques, immunostimulantes et inflammatoires..6,7  

La pureté 

La pureté peut varier de manière significative en fonction de l'utilisation prévue. Il existe des différences notables dans la qualité de l'AH utilisé dans les applications cosmétiques ou chirurgicales/pharmaceutiques. En règle générale, les produits fabriqués à des fins chirurgicales/pharmaceutiques respectent les normes les plus strictes et offrent la meilleure qualité d'AH. 

Acide hyaluronique natif/linéaire contre acide hyaluronique réticulé (xHyA)

Le choix entre l'acide hyaluronique natif et l'acide hyaluronique réticulé dépend de l'indication spécifique et de la fonction souhaitée. L'AH natif conserve sa forme naturelle et présente le potentiel de régénération le plus élevé. Il se dégrade naturellement dans l'organisme en quelques heures ou quelques jours.

Cross-linked hyaluronic acid (xHyA) involves additional chemical modifications to extend its degradation behaviour, which can range from several weeks to months. However, as hyaluronic acid becomes cross-linked, its physiological properties are reduced, and it becomes more inert. It’s important to consider the specific requirements and intended application when formulating the appropriate type of HA for medical devices.

Composition de gels à base d'acide hyaluronique

Outre les facteurs mentionnés précédemment, les gels à base d'AH utilisés pour des indications spécifiques peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs :

  • Concentration : La concentration d'AH dans le gel peut avoir un impact sur sa viscosité et potentiellement sur son efficacité. Des concentrations plus élevées se traduisent souvent par une plus grande viscosité et peuvent améliorer les performances du dispositif.
  • Composition : Les formulations d'AH peuvent consister en un seul type d'AH qui cible spécifiquement un tissu ou un modèle de cicatrisation particulier. Il peut également y avoir des formulations contenant plusieurs types d'AH, chacun ciblant différentes catégories de modèles de cicatrisation ou de tissus. Par exemple, il peut y avoir des variations dans les formulations d'AH qui sont spécifiques aux cellules gingivales par rapport aux cellules osseuses.
  • Substances supplémentaires : Les formulations d'AH peuvent inclure des substances supplémentaires telles que des désinfectants, des peptides, des polynucléotides, du mannitol ou des modificateurs de viscosité. Ces substances peuvent potentiellement interagir avec les propriétés bénéfiques de l'AH, telles que l'impact sur le modèle de résorption, l'effet régénérateur... Il est essentiel d'y réfléchir attentivement :
    • les exigences biologiques de l'indication (par exemple, l'augmentation osseuse nécessite un effet durable par rapport à la stimulation de la cicatrisation gingivale qui ne dure que quelques jours)
    • la formulation doit correspondre à la spécificité de l'application (par exemple, gel pour application directe sur le site chirurgical, combinaison de l'AH avec un autre biomatériau ou application non chirurgicale pour les poches parodontales)
    • les interactions potentielles pour garantir les résultats souhaités (par exemple, l'acide hyaluronique réticulé de haut poids moléculaire ralentit la résorption du collagène (c'est-à-dire la membrane de collagène).

Les figures ci-dessous montrent l'impact de différents degrés de réticulation sur la prolifération des cellules palatines et gingivales.8

impact de différents degrés de réticulation sur la prolifération des cellules palatines et gingivales

Pourquoi l'acide hyaluronique (AH) est-il important pour la cicatrisation des plaies buccales ?

étapes de la cicatrisation orale kloth 2002

En cas de plaie buccale, l'AH est l'une des premières substances présentes sur le site. Il contribue aux premières étapes de la cicatrisation. L'AH est divisé en petits fragments par des enzymes spéciales (hyaluronidases) et présente des effets différents en fonction de son poids moléculaire (PM).9 Sous cette forme de chaînes courtes (oligomères), il se lie à différents récepteurs et devient un agent régulateur clé impliqué dans la formation de caillots, le processus inflammatoire, l'angiogenèse, la réparation et la maturation des tissus.10

 

Stade Processus Rôle de l'acide hyaluronique / Mode d'action
1 Homéostase (quelques minutes après le traumatisme)

Dans les premiers stades, on observe une forte augmentation de l'AH de haut poids moléculaire (>1000 kDa), qui peut se lier au fibrinogène, une réaction intrinsèque à la formation du caillot. 

Cas dentaire du Prof. Pilloni montrant l'image Stabilisation du coagulum réalisée avec le gel d'acide hyaluronique lié au cortex hyadent BG pour une régénération osseuse plus rapide
Avec l'aimable autorisation du professeur A. Pilloni

L'AH est un composant majeur du liquide d'œdème. Grâce à sa puissante capacité d'absorption de l'eau, l'AH remplit et élargit le tissu entourant la plaie fraîche et maintient l'espace ouvert pour l'infiltration des neutrophiles. De même, le grand polymère initial d'AH est anti-angiogénique et immunosuppresseur, facilitant l'accès des leucocytes polymorphonucléaires au site de la plaie pour l'élimination des tissus morts, des débris et des bactéries. 

L'adjonction d'AH contribue à améliorer la stabilisation du caillot sanguin, mécaniquement bien visible lorsque le gel est appliqué directement sur le site chirurgical.

2

Phase inflammatoire (pic à 24-48 heures, durée jusqu'à 1 semaine)

L'acide hyaluronique favorise et régule en même temps le processus inflammatoire. 

Au stade inflammatoire, l'AH est découpé en petits fragments de faible PM (<700 kDa) par des enzymes spéciales (hyaluronidase ou oxydation).  Ils sont capables d'induire la production de cytokines pro-inflammatoires telles que le facteur de nécrose tumorale-α (TNF-α), l'interleukine-1β (IL-1β) et l'IL-812, ainsi que l'angiogenèse. Dans la cicatrisation des plaies parodontales en particulier, il a été démontré que l'AH induit la production de cytokines pro-inflammatoires par les fibroblastes, les kératinocytes, les cémentoblastes et les ostéoblastes, ce qui favorise la réponse inflammatoire et stimule par conséquent la synthèse de hyaluronane par les cellules endothéliales. 

L'acide hyaluronique a un effet antioxydant en agissant comme un piégeur de radicaux libres et d'espèces réactives de l'oxygène (ROS) dont souffrent souvent les plaies qui ne cicatrisent pas. Les cellules du tissu de granulation sont ainsi protégées contre les dommages.4

L'AH réduit l'activité des protéases pro-inflammatoires et assure la médiation entre la matrice extracellulaire de la plaie (MEC) et les cellules inflammatoires entrantes telles que les leucocytes, permettant ainsi la formation d'une matrice de tissu de granulation stable. 

Pour l'application adjuvante de l'AH, certaines formes spécifiques de formulations d'AH réticulé de haut poids moléculaire ont un effet plus durable que l'AH natif qui se résorbe en quelques heures.  

3

Phase proliférative (du jour 3-4 jusqu'à 3-4 semaines)

Cas dentaire du Prof. Andrea Pilloni Cicatrisation des tissus mous 72 heures après l'opération avec hyadent BG
Avec l'aimable autorisation du professeur A. Pilloni

L'acide hyaluronique, naturellement présent dans l'organisme, favorise l'organisation du tissu de granulation en encourageant la migration et la prolifération des cellules. En outre, l'AH favorise la formation de vaisseaux sanguins (angiogenèse) dans les sites de la plaie.11 assurer l'irrigation sanguine de la zone de cicatrisation. 

L'AH stimule la prolifération des fibroblastes et la production de collagène de type III, la variante souple et malléable, par opposition au collagène de type I, plus rigide.

En ce qui concerne l'AH adjuvant, seul l'AH à résorption lente peut avoir un effet à ce stade, puisque l'AH linéaire/natif se résorbe en quelques heures.

4

Phase de remodelage (de la semaine 3 à l'année 2)

L'acide hyaluronique joue un rôle important dans la régulation de la formation des cicatrices, la phase finale de la cicatrisation. L'AH veille à ce que la suppression de la production de collagène se produise au bon moment et à ce que la cicatrice se forme en douceur.

Il a été observé que l'acide hyaluronique réticulé combiné à d'autres échafaudages (par exemple xénogreffe, membrane de collagène) est présent plusieurs semaines après l'opération et présente un niveau élevé d'activité biologique.

 

Comment l'acide hyaluronique est-il apparu en dentisterie ?

L'utilisation de l'acide hyaluronique (AH) a permis de réaliser des avancées significatives dans le domaine de la dentisterie, en ouvrant la voie à de nouvelles applications et techniques. En raison de ses propriétés polyvalentes, l'acide hyaluronique a été largement utilisé dans des applications biomédicales, notamment en dermatologie et en médecine esthétique, sous forme de pansements, de patchs et d'injections.

Acide hyaluronique pour la papille dentaire ?

En dentisterie, les premières tentatives d'utilisation de l'AH se sont concentrées sur l'augmentation de la taille de la papille interdentaire, communément appelée "triangle noir" entre les dents. Le succès des injections d'AH dans l'augmentation du volume de la papille interdentaire varie en fonction de plusieurs facteurs. Il s'agit notamment de la gravité de la perte papillaire, de la morphologie de la papille, de la technique d'injection, de la concentration et de la quantité d'AH utilisées, ainsi que de facteurs liés au patient tels que le tabagisme et l'hygiène bucco-dentaire. 

Plusieurs études ont examiné l'efficacité des injections d'AH dans l'augmentation du volume papillaire interdentaire, et les résultats ont montré des variations significatives. Des études récentes,11 ainsi qu'un examen systématique12 et une méta-analyse de 12 études ont fait état d'une augmentation moyenne globale de la hauteur papillaire de 1,25 mm. Le taux de réussite variait de 31,5% à 100%, et la durée de l'effet variait de 6 à 18 mois. 

Bien que les injections d'AH pour l'augmentation de la papille interdentaire puissent donner de bons résultats, il faut tenir compte des effets secondaires potentiels. Des douleurs légères à modérées, des gonflements, des ecchymoses et des saignements au point d'injection ont été documentés. Dans de rares cas, des effets indésirables plus graves tels que des infections, des réactions allergiques et des nécroses tissulaires ont été signalés.

Bien que plusieurs entreprises aient exploré ce domaine, il n'existe actuellement aucune thérapie concluante et prévisible basée sur l'injection d'AH dans la papille interdentaire. D'autres recherches et développements sont nécessaires pour optimiser les techniques et établir des approches thérapeutiques plus définitives.

Acide hyaluronique pour la parodontologie et la régénération osseuse guidée (ROG)

L'utilisation de l'acide hyaluronique dans les applications dentaires a pris un essor considérable grâce aux recherches approfondies menées par des équipes internationales de chercheurs. Ces études ont exploré divers domaines de l'odontologie, ce qui a permis d'obtenir des informations et des avancées précieuses. Voici quelques équipes de recherche remarquables et leurs contributions :13 

  1. Prof Anton Sculean (Berne, Suisse) et Prof Andrea Pilloni (Rome, Italie) : Leurs travaux se sont concentrés sur la régénération chirurgicale parodontale et la chirurgie plastique et esthétique. Ils ont mené des études précliniques et cliniques dans ce domaine, contribuant à la compréhension et à l'application de l'AH dans ces domaines.
  2. Prof Stefan Fickl (Würzburg, Allemagne) et Prof Darko Bozic (Zagreb, Croatie) : Ces équipes de recherche ont été actives dans le domaine de la recherche sur la régénération osseuse guidée (ROG). Leurs études ont porté sur l'utilisation de l'AH et ses avantages potentiels dans la promotion de la régénération osseuse au cours des procédures dentaires.
  3. Prof Anton Friedmann (Witten-Herdecke, Allemagne) et Prof Vincenzo Iorio-Siciliano (Naples, Italie) : Ces équipes se sont concentrées sur le traitement non chirurgical des infections parodontales ainsi que sur le traitement chirurgical et non chirurgical des infections péri-implantaires. Leurs recherches ont exploré l'application de l'AH dans la gestion et le traitement de divers types d'infections parodontales et péri-implantaires. 

Pourquoi l'acide hyaluronique est-il utilisé en parodontologie ?

Le concept l'utilisation de l'AH en parodontologie est prometteur pour la promotion de la régénération parodontale, la réduction de la profondeur des poches, l'amélioration de l'attachement clinique et la fourniture d'une alternative pratique ou d'un complément aux traitements traditionnels. D'autres recherches et études cliniques se poursuivent pour explorer tout le potentiel de l'AH dans la thérapie parodontale.

Potentiel de régénération : L'AH, en particulier lorsqu'il est utilisé en association avec des substituts osseux, a donné des résultats prometteurs dans la régénération des lésions parodontales sous-osseuses. Des études précliniques ont démontré qu'un gel contenant de l'AH réticulé et natif contribue de manière significative à la régénération du parodonte, y compris le cément, le ligament parodontal et l'os alvéolaire. Cette approche a montré une génération de tissus supérieure aux méthodes traditionnelles qui impliquent l'utilisation de membranes de collagène pour isoler le parodonte des cellules épithéliales.14,15,16 

Efficacité comparable: Il a été démontré que l'AH a des effets cliniques comparables aux dérivés de la matrice de l'émail (EMD, Emdogain), qui sont largement reconnus comme des agents bio-inducteurs efficaces dans la régénération parodontale.17 

Amélioration de PD, BOP, CAL: Des études ont indiqué que l'AH peut réduire la profondeur des poches parodontales et améliorer l'attachement clinique, ce qui en fait une alternative favorable ou un complément aux traitements traditionnels.18,19, 

Facilité d'application: L'AH est facile à appliquer dans le cadre d'une intervention chirurgicale, sans nécessiter de préparation approfondie du site et même en présence de sang ou de salive. Cela en fait une option pratique par rapport à d'autres produits biologiques, tels que les dérivés de la matrice de l'émail, utilisés dans les procédures parodontales. 

Extension à la chirurgie mucogingivale: L'AH est de plus en plus utilisé dans la chirurgie mucogingivale seule et comme adjuvant à la greffe de tissu conjonctif, à la greffe gingivale libre. Comme les dérivés de la matrice de l'émail dans le passé, l'AH peut être utilisé pour stabiliser le caillot et favoriser l'intégration des tissus entre la surface de la racine, le lambeau et le greffon de tissu conjonctif.20

Pourquoi l'acide hyaluronique est-il utilisé en ROG et en chirurgie dentaire ?

L'acide hyaluronique a trouvé des applications dans la régénération osseuse guidée (ROG). et la chirurgie dentaire en raison de ses effets bénéfiques sur la stabilisation du greffon "os collant", une meilleure stabilité du volume du greffon pendant le remodelage, de nouvelles cellules osseuses et l'amélioration des processus de cicatrisation. Voici pourquoi l'AH est utilisé dans ces contextes :

  • Impact sur les cellules osseuses: Les premiers résultats obtenus en parodontologie, notamment par l'équipe de recherche du professeur Anton Sculean, ont montré que l'acide hyaluronique réticulé (xHyA) a un impact positif sur les cellules telles que les ligaments parodontaux, le cément et l'os alvéolaire. Il a été observé que l'administration d'AH stimule la prolifération des cellules mésenchymateuses, attire les facteurs de croissance et favorise l'angiogenèse.22,23,24 Cela a conduit à une exploration plus poussée de ses effets sur les cellules osseuses et de sa combinaison avec des substituts de greffes osseuses. 
  • Combinaison avec des substituts de greffe osseuse: En milieu clinique, la combinaison de l'AH avec des substituts de greffe osseuse, tels que le minéral osseux bovin déprotéiné (DBBM), a été évaluée.21 Pour pallier la désintégration rapide de l'AH naturel à résorption rapide, l'acide hyaluronique réticulé (xHyA) a été introduit avec un profil de dégradation plus lent, permettant une présence et un impact plus longs, en particulier dans les processus biologiques tels que la cicatrisation osseuse.25 
  • Amélioration de la régénération osseuse: Des études, dont une série de cas de bouche fendue réalisée par le Dr Husseini, ont montré que la combinaison d'acide hyaluronique réticulé (xHya) et de DBBM comme matériau de greffe osseuse à résorption lente entraînait une résorption volumétrique du profil osseux buccal significativement plus faible que l'utilisation de DBBM seul. Cela indique que l'ajout de xHyA a réduit la nécessité d'une greffe osseuse supplémentaire. Les évaluations histologiques ont également démontré des niveaux plus élevés de formation de nouvel os et une meilleure qualité osseuse dans le groupe de l'acide hyaluronique réticulé par rapport au groupe traité avec la DBBM seule. Des études in vitro ont fourni une justification biologique à ces résultats, soulignant le rôle stimulant de l'acide hyaluronique dans l'activité ostéoblastique.26,27,28,29

histologie DBBM Bio Oss hyadent acide hyaluronique réticulé HA 2 mois Husseini

L'utilisation de l'AH, en particulier de l'acide hyaluronique réticulé, dans la RGO et la chirurgie dentaire vise à renforcer la régénération osseuse, à améliorer la qualité de l'os et à optimiser le processus de cicatrisation. Les recherches et les expériences cliniques en cours continuent d'explorer tout le potentiel et les avantages de l'AH dans ces applications.

Acide hyaluronique réticulé pour un "sticky bone" en ROG

Régénération des tissus durs osseux : Os collant avec les produits REGEDENT hyaDENT BG et SmartgraftL'acide hyaluronique réticulé (xHyA) joue un rôle important dans l'obtention d'un "os collant" et dans le soutien de la stabilité primaire des sites augmentés lorsqu'il est associé à des matériaux de greffe osseuse. La stabilité de la plaie est cruciale pour une régénération osseuse stable en volume et dépend de la capacité des particules de greffe osseuse à rester en place pendant le processus de cicatrisation. Des études ont montré qu'une fermeture précoce de la plaie peut entraîner un déplacement du substitut osseux, conduisant à un effondrement partiel du volume augmenté dans la partie coronaire du site receveur.30 Si les particules du greffon osseux ne sont pas stables et migrent loin du site du défaut, le volume augmenté est réduit, ce qui compromet l'efficacité de la procédure de régénération osseuse guidée (ROG).  

Pour garantir la stabilité du greffon, il est essentiel d'utiliser des matériaux de greffe osseuse dont la taille et la forme des particules sont appropriées, et de placer et de stabiliser correctement le greffon à l'aide d'une membrane de protection pendant l'intervention. L'adjonction du gel d'acide hyaluronique réticulé, qui a un schéma de résorption prolongé de plusieurs semaines, contribue de différentes manières. Le gel agit comme un espaceur liquide entre les particules de greffe osseuse, comblant le vide et réduisant l'effondrement du volume augmenté par rapport à l'utilisation de particules de greffe osseuse libres hydratées uniquement avec une solution physiologique. En tant que matériau hydrophile, l'acide hyaluronique réticulé attire le sang, stabilise le caillot et aide à maintenir les particules en place. Il interagit également avec les cellules osseuses concernées et les attire, ce qui favorise une intégration osseuse plus rapide et de meilleure qualité des particules de greffe osseuse dans le tissu osseux environnant. 

Quels sont les avantages de la combinaison de l'acide hyaluronique natif et de l'acide hyaluronique réticulé en chirurgie dentaire ?

Le concept combinaison d'acide hyaluronique natif/linéaire et de gel d'acide hyaluronique réticulé dans un gel à haute concentration, offre de nombreux avantages appréciés en chirurgie dentaire. Voici les principaux avantages appréciés dans ce domaine :

  1. Présence prolongée: La réticulation de l'acide hyaluronique prolonge sa présence dans la cavité buccale pendant plusieurs semaines. Cette durée est cruciale pour l'impact sur les différents types de cellules buccales impliquées dans le processus de guérison.
  2. Propriété hydrophile: La nature hydrophile de l'acide hyaluronique réticulé (xHya) attire le sang et aide à stabiliser le caillot sanguin lorsqu'il est appliqué localement sur les sites chirurgicaux. Cela favorise un environnement propice à la cicatrisation. 
  3. Amélioration de la fixation des cellules: L'acide hyaluronique réticulé crée une topographie de surface idéale qui facilite la fixation des cellules, favorisant l'intégration et la régénération des tissus.31
  4. Réduction de l'inflammation: Il a été démontré que le xAH réduit le processus inflammatoire, ce qui se traduit par une diminution de l'enflure et de la douleur et par une épithélialisation plus rapide de la plaie. Ces effets contribuent à améliorer le confort et le rétablissement du patient. 32,33
  5. Régénération parodontale: Le gel xAH a démontré des propriétés régénératrices significatives dans divers défauts parodontaux, y compris les récessions gingivales. 34défauts infraboniques 35et des furcations.36 Il favorise la régénération du ligament parodontal, du cément et de l'os alvéolaire.
  6. Effet barrière prolongé: Associé à une membrane de collagène, l'acide hyaluronique réticulé (xHya) ralentit sa résorption, prolongeant ainsi son effet de barrière. Ceci est particulièrement avantageux pour les patients dont le métabolisme de la collagénase est élevé, comme les diabétiques.37
  7. Échafaudage et préservation du volume: Le gel xAH agit comme un échafaudage liquide biocompatible qui se résorbe progressivement avec le temps.38 Il sert de placeholder en soi ou en conjonction avec d'autres biomatériaux (par exemple, des particules de greffe osseuse), remplissant le vide entre les particules de biomatériaux, attirant et stabilisant le caillot sanguin, tout en favorisant la migration, l'adhérence et la prolifération des cellules.39 Cette propriété permet de limiter la résorption du volume, ce qui est particulièrement important en dentisterie implantaire.40,41,42
  8. Bactériostatique et traitement des poches: Injecté dans les poches parodontales et péri-implantaires, le gel d'acide hyaluronique réticulé agit comme un bouclier bactériostatique,43 contribuant à réduire la colonisation bactérienne. En outre, il contribue à une réduction significative de la profondeur de sondage des poches (PPD).44
  9. Cicatrisation sans cicatrice: L'acide hyaluronique de haut poids moléculaire, qu'il soit natif ou légèrement réticulé, induit une expression plus élevée de collagène III (signaux COL3A1, TGF-β3) , ce qui est associé à la cicatrisation des plaies sans cicatrice.45 Cet effet est observé dans la cicatrisation des plaies chez le fœtus et peut contribuer à améliorer les résultats de la cicatrisation.

Quels sont les avantages de la combinaison d'acide hyaluronique natif et réticulé en chirurgie dentaire ?

Conclusion : Raisons d'utiliser le gel d'acide hyaluronique réticulé dans les traitements dentaires

En résumé, l'utilisation d'un gel d'acide hyaluronique natif et réticulé dans les traitements dentaires offre des avantages tels qu'une présence prolongée, des propriétés hydrophiles, une meilleure fixation des cellules, une réduction de l'inflammation, une régénération parodontale, un effet barrière étendu (par exemple avec les membranes de collagène), une fonctionnalité d'échafaudage, une meilleure régénération osseuse, des propriétés bactériostatiques et une cicatrisation sans cicatrice. Ainsi, sans modifier le protocole de traitement individuel, il est possible d'obtenir un meilleur résultat pour le patient.

 

Références

1. Meyer K, Palmer JW. The polysaccharide of the vitreous humor. Journal of Biological Chemistry. 1934;107(3):629-34.

2. Bartold PM, Page RC. Hyaluronic Acid Synthesized by Fibroblasts Cultured from Normal and Chronically Inflamed Human Gingivae. Collagen and Related Research. 1986;6(4):365-78.

3. Dahiya P, Kamal R. Hyaluronic Acid : A Boon in Periodontal Therapy. N Am J Med Sci. 2013;5(5):309-15.

4. Stern R, Asari AA, Sugahara KN. HAluronan fragments : Un système riche en informations. European Journal of Cell Biology. 2006;85(8):699-715

5. Husseini B, Friedmann A, Wak R, Ghosn N, Khoury G, El Ghoul T, Abboud CK, Younes R. Évaluation clinique et radiographique de l'ajout d'acide hyaluronique réticulé dans l'os bovin déminéralisé pour la préservation de la crête alvéolaire : A human randomized split-mouth pilot study. J Stomatol Oral Maxillofac Surg. 2023 Feb 16;124(4):101426. doi : 10.1016/j.jormas.2023.101426. Epub ahead of print. PMID : 36801259.

6. Kessiena L et al. 'Hyaluronan in wound healing : Rediscovering a major player.' Wound Rep Reg 2014;22:579-593.

7. Deed R et al. "Early response gene signalling is induced by angiogenic oligosaccharides of hyaluronan in endothelial cells. Inhibition by non-angiogenic, high-molecular-weight hyaluronan.' Int J Cancer, 1997;71:51-56.

8. Asparuhova MB, Kiryak D, Eliezer M, Mihov D, Sculean A. Activity of two HAluronan preparations on primary human oral fibroblasts. J Periodontal Res. 2019 Feb;54(1):33-45. doi : 10.1111/jre.12602. Epub 2018 Sep 27. PMID : 30264516 ; PMCID : PMC6586051.

9. David-Raoudi M, Tranchepain F, Deschrevel B, et al. Differential effects of HAluronan and its fragments on fibroblasts : relation to wound healing. Wound Repair Regen. 2008;16:274-287.

10. Cicatrisation/régénération parodontale des défauts intra-osseux à deux parois suite à une chirurgie reconstructive avec un gel d'acide hyaluronique réticulé avec ou sans matrice de collagène : une étude préclinique chez le chien. Quintessence International. 2021;52(4):308-16.

11. Bertl K, Gotfredsen K, Jensen SS, Bruckmann C, Stavropoulos A. Can hyaluronan injections augmentations deficient papillae at implant-supported crowns in the anterior maxilla ? Un essai clinique contrôlé randomisé avec un suivi de 6 mois. Clin Oral Implants Res. 2017 Sep;28(9):1054-1061. doi : 10.1111/clr.12917. Epub 2016 Jul 5. PMID : 27378556.

12. Romano, F., D'Anna, E., Aimetti, M. et Pugliese, M. (2019). Une revue systématique et une méta-analyse des essais contrôlés randomisés évaluant l'efficacité de l'acide hyaluronique pour la reconstruction de la papille interdentaire. Investigations cliniques orales, 23(1), 1-10.

13. Asparuhova MB, Kiryak D, Eliezer M, Mihov D, Sculean A. Activity of two HAluronan preparations on primary human oral fibroblasts. Journal of Periodontal Research. 2019;54(1):33-45.

14. Shirakata Y, Imafuji T, Nakamura T, Shinohara Y, Iwata M, Setoguchi F, Noguchi K, Sculean A. Crosslinked hyaluronic acid gel with or without a collagen matrix in the treatment of class III furcation defects : A histologic and histomorphometric study in dogs. J Clin Periodontol. 2022 Oct;49(10):1079-1089. doi : 10.1111/jcpe.13694. Epub 2022 Jul 21. PMID : 35817414 ; PMCID : PMC9796036.

15. Shirakata Y, Imafuji T, Nakamura T, Kawakami Y, Shinohara Y, Noguchi K, Pilloni A, Sculean A. Periodontal wound healing/regeneration of two-wall intrabony defects following reconstructive surgery with crosslinked hyaluronic acid-gel with or without a collagen matrix : a preclinical study in dogs. Quintessence Int. 2021;0(0):308-316. doi : 10.3290/j.qi.b937003. PMID : 33533237.

16. Shirakata Y, Nakamura T, Kawakami Y, Imafuji T, Shinohara Y, Noguchi K, Sculean A. Healing of buccal gingival recessions following treatment with coronally advanced flap alone or combined with a crosslinked hyaluronic acid gel. An experimental study in dogs. J Clin Periodontol. 2021 Apr;48(4):570-580. doi : 10.1111/jcpe.13433. Epub 2021 Feb 10. PMID : 33513277 ; PMCID : PMC8248173.

17. Pilloni A, Rojas MA, Marini L, Russo P, Shirakata Y, Sculean A, et al. Healing of intrabony defects following regenerative surgery by means of single-flap approach in conjunction with either Hyaluronic acid or an enamel matrix derivative : a 24-month randomized controlled clinical trial. Clin Oral Investig. 2021;25(8):5095-107.

18. Božić D, Ćatović I, Badovinac A, Musić L, Par M, Sculean A. Treatment of Intrabony Defects with a Combination of Hyaluronic Acid and Deproteinized Porcine Bone Mineral. Materials (Basel). 2021 Nov 11;14(22):6795. doi : 10.3390/ma14226795. PMID : 34832196 ; PMCID : PMC8624958.

19. Pilloni A, Rojas MA, Marini L, Russo P, Shirakata Y, Sculean A, et al. Healing of intrabony defects following regenerative surgery by means of single-flap approach in conjunction with either Hyaluronic acid or an enamel matrix derivative : a 24-month randomized controlled clinical trial. Clin Oral Investig. 2021;25(8):5095-107.

20. Eliezer M, Imber J, Radakovic S, Pirracchio L, Sculean A. The clinical effect of Hyaluronic acid on root recession coverage : a case series, 6 months evaluation. PD172, Présentation de poster, EuroPerio. 2018, Amsterdam.

21. Husseini B, Friedmann A, Wak R, Ghosn N, Khoury G, El Ghoul T, Abboud CK, Younes R. Évaluation clinique et radiographique de l'ajout d'acide hyaluronique réticulé dans l'os bovin déminéralisé pour la préservation de la crête alvéolaire : A human randomized split-mouth pilot study. J Stomatol Oral Maxillofac Surg. 2023 Feb 16;124(4):101426. doi : 10.1016/j.jormas.2023.101426. Epub ahead of print. PMID : 36801259.

22. Çankaya ZT, Gürbüz S, Bakirarar B, Kurtiş B. Evaluation of the Effect of Hyaluronic Acid Application on the Vascularization of Free Gingival Graft for Both Donor and Recipient Sites with Laser Doppler Flowmetry : A Randomized, Examiner-Blinded, Controlled Clinical Trial. Int J Periodontics Restorative Dent. 2020 Mar/Apr;40(2):233-243. doi : 10.11607/prd.4494. PMID : 32032408.

23. Asparuhova MB, Chappuis V, Stähli A, Buser D, Sculean A. Role of HAluronan in regulating self-renewal and osteogenic differentiation of mesenchymal stromal cells and pre-osteoblasts. Clin Oral Investig. 2020 Nov;24(11):3923-3937. doi : 10.1007/s00784-020-03259-8. Epub 2020 Mar 31. PMID : 32236725 ; PMCID : PMC7544712.

24. Moseley R, Waddington RJ, Embery G. HAluronan and its potential role in periodontal healing. Dent Update. 2002 Apr;29(3):144-8. doi : 10.12968/denu.2002.29.3.144. PMID : 11989392.

25. Bayer IS. Acide hyaluronique et libération contrôlée : A Review. Molecules. 2020 Jun 6;25(11):2649. doi : 10.3390/molecules25112649. PMID : 32517278 ; PMCID : PMC7321085.

26. Husseini B, Friedmann A, Wak R, Ghosn N, Khoury G, El Ghoul T, Abboud CK, Younes R. Évaluation clinique et radiographique de l'ajout d'acide hyaluronique réticulé dans l'os bovin déminéralisé pour la préservation de la crête alvéolaire : A human randomized split-mouth pilot study. J Stomatol Oral Maxillofac Surg. 2023 Feb 16;124(4):101426. doi : 10.1016/j.jormas.2023.101426. Epub ahead of print. PMID : 36801259.

27. Nobis B, Ostermann T, Weiler J, Dittmar T, Friedmann A. Impact of Crosslinked hyaluronic acid on Osteogenic Differentiation of SAOS-2 Cells in an Air-Lift Model. Materials (Basel). 2022 Sep 20;15(19):6528. doi : 10.3390/ma15196528. PMID : 36233870 ; PMCID : PMC9572243.

28. Stiller M. et al. 'Performance of β-tricalcium phosphate granules and putty bone grafting materials after bilateral sinus floor augmentation in humans' Biomaterials 2014

29. Alcantara CEP et al 'Hyaluronic acid accelerates bone repair in human dental sockets : a randomized triple-blind clinical trial' Braz Oral Res. 2018.DOI 10.1590/1807-3107bor-2018.vol32.0084

30. Mir-Mari, J, Wui, H, Jung, RE, Hämmerle, CHF, Benic, GI. Influence of blinded wound closure on the volume stability of different GBR materials : an in vitro cone-beam computed tomographic examination. Clin. Oral Impl. Res. 27, 2016, 258- 265. doi : 10.1111/clr.12590

31. Mueller A, Fujioka-Kobayashi M, Mueller HD, Lussi A, Sculean A, Schmidlin PR, Miron RJ. Effect of Hyaluronic acid on morphological changes to dentin surfaces and subsequent effect on periodontal ligament cell survival, attachment, and spreading' Clinical Oral Investigations 2016 May .DOI 10.1007/s00784-016-1856-6

32. Asparuhova M, Kiryak D, Eliezer M, Mihov D, Sculean A. 'Activity of two HAluronan preparations on primary human oral fibroblasts'.J Periodontal Res 2018 Sep 27. Epub 2018 Sep 27

33. Yıldırım S, Özener HÖ, Doğan B, Kuru B. Effect of topically applied Hyaluronic acid on pain and palatal epithelial wound healing : An examiner-masked, randomized, controlled clinical trial. J Periodontol. 2018;89(1):36-45. doi:10.1902/jop.2017.170105

34. Shirakata Y, Nakamura T, Kawakami Y, Imafuji T, Shinohara Y, Noguchi K, Sculean A. Healing of buccal gingival recessions following treatment with coronally advanced flap alone or combined with a crosslinked hyaluronic acid gel. An experimental study in dogs. J Clin Periodontol. 2021 Apr;48(4):570-580. doi : 10.1111/jcpe.13433. Epub 2021 Feb 10. PMID : 33513277 ; PMCID : PMC8248173.

35. Shirakata Y, Imafuji T, Nakamura T, Kawakami Y, Shinohara Y, Noguchi K, Pilloni A, Sculean. A. Periodontal wound healing/regeneration of two-wall intrabony defects following reconstructive surgery with crosslinked hyaluronic acid-gel with or without a collagen matrix : a preclinical study in dogs. Quintessence Int. 2021;0(0):308-316. doi : 10.3290/j.qi.b937003. PMID : 33533237.

36. Shirakata Y, Nakamura T, Kawakami Y, Imafuji T, Shinohara Y, Noguchi K, Sculean A. Healing of buccal gingival recessions following treatment with coronally advanced flap alone or combined with a crosslinked hyaluronic acid gel. An experimental study in dogs. J Clin Periodontol. 2021 Apr;48(4):570-580. doi : 10.1111/jcpe.13433. Epub 2021 Feb 10. PMID : 33513277 ; PMCID : PMC8248173.

37. Eliezer M, Sculean A, Miron RJ, et al. 'Hyaluronic acid slows down collagen membrane degradation in uncontrolled diabetic rats.'J Periodontal Res. 2019;00:1-9.
https://doi.org/10.1111/jre.12665

38. Eliezer M, Sculean A, Miron RJ, et al. 'Hyaluronic acid slows down collagen membrane degradation in uncontrolled diabetic rats.'J Periodontal Res. 2019;00:1-9.
https://doi.org/10.1111/jre.12665

39. Asparuhova M, Kiryak D, Eliezer M, Mihov D, Sculean A. 'Activity of two HAluronan preparations on primary human oral fibroblasts'.J Periodontal Res 2018 Sep 27. Epub 2018 Sep 27

40. Husseini B, Friedmann A, Wak R, Ghosn N, Khoury G, El Ghoul T, Abboud CK, Younes R. Évaluation clinique et radiographique de l'ajout d'acide hyaluronique réticulé dans l'os bovin déminéralisé pour la préservation de la crête alvéolaire : A human randomized split-mouth pilot study. J Stomatol Oral Maxillofac Surg. 2023 Feb 16;124(4):101426. doi : 10.1016/j.jormas.2023.101426. Epub ahead of print. PMID : 36801259.

41. Mir-Mari J, Wui H, Jung RE, H€ammerle CHF, Benic GI. Influence de la fermeture aveugle de la plaie sur la stabilité du volume de différents matériaux GBR : un examen tomographique in vitro par faisceau conique. Clin. Oral Impl. Res. 00, 2015, 1-8 doi : 10.1111/clr.12590

42. Kauffmann F et al (2023) non publié

43. Pirnazar P, Wolinsky L, Nachnani S, Haake S, Pilloni A, Bernard GW. Bacteriostatic effects of Hyaluronic acid" (Effets bactériostatiques de l'acide hyaluronique). J Periodontol 1999;70:370-4.

44. Eliezer M, Imber JC, Sculean A, Pandis N, Teich S, 'Hyaluronic acid as adjunctive to nonsurgical and surgical periodontal therapy : a systematic review and meta-analysis', Clin O Inv
2019 ; doi : s00784-019-03012-w

45. Asparuhova MB, Kiryak D, Eliezer M, Mihov D, Sculean A. Activity of two HAluronan preparations on primary human oral fibroblasts. J Periodontal Res. 2019 Feb;54(1):33-45. doi : 10.1111/jre.12602. Epub 2018 Sep 27. PMID : 30264516 ; PMCID : PMC6586051.